Entre deux mondes

...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Sirène des Caraïbes - Chapitres Par Miss Angel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Angel
Admin
avatar

Date d'inscription : 27/11/2013
Messages : 40

MessageSujet: La Sirène des Caraïbes - Chapitres Par Miss Angel   Ven 29 Nov - 18:18

°Oo. Chapitre 1 .oO°
Au lever du soleil, à Sunset Valley
Un bon matin, je me réveillai avec une nostalgie immense qui prenait place en moi. Je revoyais mon bon petit coin de pays où j'avais passé une bonne partie de mon enfance. Ses lieux me manquaient terriblement, ainsi que les gens qui faisaient partie de mon ancienne vie. Tous ces souvenirs pesaient en moi, comme une roche prise en succions au fond de l'Océan. Certains jours, des images se bousculèrent dans mes pensées.Le reflet des eaux turquoise, la délicatesse du sable fin et blanc comme le cristal et la température exotique qui me mettait dans tous mes états lors des soirs de pleine lune.

À cette époque, les femmes de mon village s'adonnaient, chaque nuit, à la chasse aux marins. Peu importe d'où ils venaient, qu'ils soient bien veillant ou non, elles se réunissaient pour leur tournée quotidienne dans les eaux mouvementées des Caraïbes. Je me souviens de ces images d'hommes séduisants qui avaient été portés de force vers les profondeurs, sous le charme d'une d'entre elles. Personne d'humain ne pouvait leur résister, elles étaient tout simplement plus fortes d'esprit que ceux-ci. Ils succombaient à leurs chants mélodieux, à leur beauté naturelle et aux tendres sons de la harpe envoûtante des Sirènes. Évidemment, je faisais partie de cette mémorable famille de la mer des Caraïbes. J'étais néanmoins plus jeune, moins forte et plus naïve que ses grandes déesses des mers. J'en avais beaucoup à apprendre avec le temps et la pratique, mais personne ne m'avait expliqué qu'il était possible d'aimer notre proie. C'est ainsi qu'à mes 16 ans, je tombais sous l'emprise de ma propre personne et je m'infligeais la pire des souffrances qu'une Sirène pouvait avoir à vivre. J'aimai et je tuai sans comprendre la peine et la rage que je ressentais envers moi-même.


Dernière édition par Miss Angel le Sam 14 Fév - 0:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Angel
Admin
avatar

Date d'inscription : 27/11/2013
Messages : 40

MessageSujet: Re: La Sirène des Caraïbes - Chapitres Par Miss Angel   Ven 29 Nov - 18:21

°Oo. Chapitre 2 .oO°
Un retour dans le passé
C'était un soir de juillet, chaud et confortable comme nous les aimions bien. C'était le temps de l'année où les trouvailles étaient plus belles et plus fructueuses que lors des autres saisons. Le peuple des Sirènes devenait plus imposant et sa force augmentait de plein feu. Les marins avaient que de crainte à prendre le large et de s'aventurer dans les lieux mystérieux de la mer aux Sirènes. Il y avait toujours deux ou trois navires d'hommes assez courageux pour affronter ses rumeurs de vieux pirates. Mais comme à l'habitude, aucun d'eux ne revenait à la terre ferme pour pouvoir confirmer que cette légende était vraie ou simplement une histoire de fou.

Chaque nuit, chaque jour était la copie presque conforme du jour précédent. On se réveillait avec les rayons lumineux qui traversaient les courants délicieusement tièdes du matin avec une cérémonie de remerciement aux dieux de la mer. La journée se poursuivait dans des chants vertueux des grandes déesses et par leur départ pour leur quête d'abondance. Pendant ce temps, les Sirènes s'occupaient dans des activités variées et récréatives. À leur retour, on participait à de grandes festivités pour désigner la réussite des grandes Sirènes et la nuit arriva par la pénombre de ce monde merveilleux des profondeurs aquatique.

Chaque année, de nouvelles élues étaient désignées pour prendre place aux côtés des précédentes Sirènes chasseuses. Il avait par contre quelques conditions pour pouvoir faire partie de l'une d'entre elles. De un, nous devions arriver à notre maturité, donc d'avoir au moins 16 ans. De deux, nos capacités physiques devaient être très bonnes pour pouvoir se défendre contre les menaces qui entouraient le monde des Sirènes. De trois, nous devions savoir parfaitement comment contrôler nos sentiments, car seulement deux de nos larmes, en tant que Sirènes, permet la vie éternelle à celui qui les possédera et qui les utilisera de la bonne manière. Finalement, mais une des plus importantes, posséder un des plus grands dont dans l'histoire de l'enchantement des Sirènes. (Le chant, la musique, une voix envoûtante, la force, etc.)

L'année de mes 16 ans, je fus choisie par les trois grandes Sirènes en place. Je n'étais pas la seule nouvelle, il y en avait une autre du nom de Sirèna. Nous ne nous connaissions pas encore, mais cette destinée nous rapprocha l'une de l'autre. On veillait sur l'autre et on partageait chacun de nos petits secrets. Nous étions, elle et moi, presque comme des sœurs inséparables.

Lors d'une de nos chasses dans la grande mer des Caraïbes, une chose incroyable et inexplicable m'arriva. Nous étions 5 Sirènes, les trois déesses qui sont en place depuis toujours, moi et Sirèna. Nous avions trouvé une cible facile pour notre deuxième chasse officielle. Nous avions fait de petites pratiques avec de petits bateaux avec pas plus de quatre passagers. La pire situation qui pouvait arriver, c'est qu'il y aurait une présence féminine à bord, si elle savait se battre et utiliser une arme de chasse marine, comme l'arbalète. Cette fois-ci, il y avait 6 hommes à bord. Nous les avions observés pendant plusieurs minutes pour savoir à quoi s'attendre. Il y avait 2 vieux hommes, 3 dans la quarantaine et 1 jeune homme d'une vingtaine d'années. Les trois grandes Sirènes s'occupaient des 4 plus vieux, Sirèna avait choisi le plus bronzée et moi le plus jeune. Notre plan était fait et prêt à être mis en action.

Chacune de notre côté, nous tournions autour du navire et faisions augmenter la grosseur des vagues. Le navire penchait d'un côté à l'autre et les marins cherchaient à le stabiliser. La Sirène du chant mélodieux attira un des hommes qui retenait les cordes d'une voile et celui-ci se laissa tomber pour aller la rejoindre. Un autre voulut l'aider en allant le chercher et il fit attirer par celle qui est d'une beauté éblouissante. Je m'approchai du navire et un jeune homme blond aux yeux bleus turquoise se retrouvait contre le rebord du navire à cause des vagues incessantes. Une de nous sortit de l'eau et passa par dessus le pont pour attraper un de ses hommes et avec sa force, elle l'emporta vers le fond. Le bateau se fracassa contre un des gros rochés qui l'entouraient et plusieurs morceaux du navire tombèrent dans la mer. Les trois hommes qui restaient se retrouvèrent dans l'eau, à la merci de nous, Sirènes envoûtantes. Sirèna se lança sur l'homme basané et le charmait par ses doux mots. J'avançai vers le jeune marin, mais un autre s'attaqua à moi avec un objet qui lançait d'autres objets qui m'atteignirent au bras. Je ne connaissais pas cette arme et je m'en méfiais en allant vers le fond des eaux. J'attrapai le pied de celui qui m'attirait bizarrement et le fit entrer complètement dans l'eau. Je me collai contre lui en enroulant ma queue de poisson autour de son corps musclé et je l'observais. Il retenait son souffle avec difficulté, mais il ne se débattait pas autant que ma dernière victime.

Pendant ce temps, une des Sirènes s'occupa de celui qui s’était attaqué à moi. J'entendais d'ici, le son de la harpe. Il restait que moi et une des grandes Sirènes au-dessus des eaux, l'autre homme commença à nager vers le fond pour aller la rejoindre. Son âme était damnée pour toujours. Je me retrouvais seule avec celui-ci et sa beauté m'emporta dans un drôle de sentiment. Mon cœur battait à tout rompre et je ressentais le besoin d'approcher mes lèvres contre les siennes. Elles se déposèrent sur les siennes dans un échange émouvant et passionnel. Il tentait de reprendre avec presse, son souffle qui se faisait plus que court. Des bulles d'air s'échappaient de sa bouche et celui-ci se débattait le plus possible pour trouver le peu d'oxygène qui lui restait. Au bout de deux à trois secondes, je n'en pouvais plus. Je ne pouvais pas le laisser souffrir ainsi,mais pas plus de le laisser partir. Je me sentais mal et je me dépêchai à le ramener à la surface. Il reprit son souffle avec panique et il revient à lui.

« Que me voulez-vous? Qui êtes-vous? »

Il était paniqué et il ne savait pas comment réagir en ma présence. Allait-il se sauver à la nage? Allait-il rester ici? Me voyait-il comme un monstre immonde? Je ressentais un stress en moi et je ne comprenais pas ce qu'il se passait. Ça ne m'était jamais arrivé jusqu'ici et personne ne m'avait parlé de ce sentiment étrange.

« Je... je suis une Sirène... »

Je ne savais pas si je devais en dire plus, de peur qu'il me repousse et qu'il me traite de créature horrible.

« Mais... je ne te veux pas de mal... je... je... »

Ma voix se brisa et je ne savais plus quoi dire. Il s'approcha de moi et déposa sa main sur mon épaule et il me regardait droit dans les yeux. Il avait de la compassion pour moi, une créature sans pitié, habituellement. Je repris ma respiration et je ne pue m'empêcher de l'embrasser. Il partageait ce baiser et une chaleur monta en moi, une chaleur tendre et douce. Il avait une belle carrure musculaire et un visage merveilleux. Notre échange devenait de plus en plus passionnel et sensuel. Mes états devenaient brûlants comme la braise d'un feu et mon instinct de Sirène prit le dessus sur mes sentiments. Je l'apportai dans le fond, lui fit l'amour comme nous le faisions dans le monde des Sirènes et je le tuai sous la passion immense. Je retournai dans mon village et les Sirènes m'accueillaient comme une reine. Les festivités étaient déjà commencées et elle allait se poursuivre. Le matin qui suivit fut dévastateur. Je me réveillai en pleur et je ressentais une rage énorme envers moi-même. Je n'osais pas en parler à Sirèna, mais je savais qu'elle remarquait que je n'allais pas bien. Au bout d'un mois, je me confiai à celle-ci et lui annonça mon départ. Je ne savais pas où j'allais et je ne savais pas plus comment j'allais m'y prendre. La seule chose que je savais était que j'allais suivre le courant et accepter la destinée qui s'offrira à moi.


Dernière édition par Miss Angel le Sam 14 Fév - 0:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Angel
Admin
avatar

Date d'inscription : 27/11/2013
Messages : 40

MessageSujet: Re: La Sirène des Caraïbes - Chapitres Par Miss Angel   Ven 29 Nov - 18:29

°Oo. Chapitre 3 .oO°
Une nouvelle vie
J'étais assise dans mon lit, tranquille, et poser. Une grande journée s'annonça devant moi, je devais aller magasiner et me trouver un emploi. Mon loft, au bord de la plage, avait bien besoin d'un décor, car tout était simple, mais pas assez vivant pour moi! Je décidai d'aller chercher des éléments de décoration pour mettre de la vie et pour qu'il soit à mon goût.

Je vivais seule depuis mon départ de Sicabia, mon village natal. Aucun homme ne partageait ma vie sentimentale depuis l’événement de ma deuxième chasse. J'avais trop peur de blesser une autre personne qui s'attacherait à moi ou l'inverse. J'avais définitivement choisi de changer mon mode de vie et ma routine. J'avais laissé ma queue de poisson pour deux jambes et ma vie avec les Sirènes pour une vie où je côtoierais des êtres humains. C'est ce que je croyais avant d'entrer dans la ville de Sunset Valley. Une ville aux apparences normale qui renferme bien des secrets que les humains ne connaissent point.

Pendant ma petite tournée au centre commercial, je croisai, sens m'en attendre, une fée, une gardienne des deux mondes et un elfe. Je me suis permis de m'amuser un peu avec lui et j'avais bien aimé. Il n'y avait pas de danger pour lui, car nous étions loin de l'eau, la source de mon malheur. J'aime bien l'eau, même énormément, mais elle me rappelait de mauvais souvenirs. En bref, je trouvai plein de petits trésors pour décorer mon loft. Arrivée chez moi, j'installai le tout sans problème et sans avoir besoin d'aide. J'étais très indépendante et je savais me débrouiller sans l'aide d'un homme. Il faut dire que d'où je viens, on apprend vite à se débrouiller avec ce que l'on a et surtout, seule.  Deux jours plus tôt, j'avais entrepris les travaux de peinture dans ma nouvelle maison et aujourd'hui, tout était parfait. J'avais choisi des couleurs et des objets qui me rappelaient la mer des Caraïbes.

L'après-midi arriva et je devais encore aller porter des curriculum vitae pour me trouver un emploi qui m'aiderait à payer cette demeure. Je mis un chandail et une jupe conforme pour rencontrer mes futurs employeurs et je sortis pour faire le tour de cette petite ville. Il y avait des bars (pool et danse), un centre commercial, des petits restaurants, une Université, la plage, des parcs et beaucoup d'autres lieux. J'allais porter mon curriculum vitae dans la majorité des commerces qui m'intéressait, sauf ceux qui impliquaient le contact avec l'eau.

La raison pour laquelle j'avais fait ce choix était simple. Pendant mon voyage jusqu'à ma nouvelle maison, j'avais découvert que j'avais la possibilité de devenir humaine. OUI! Humaine avec deux jambes. C'est arrivé lorsque je voulu m'arrêter sur un rocher qui sortait un peu de l'eau. Je mis était installé et sans m'en rendre compte, je n'avais plus de contacte avec l'eau. Mon corps sécha et ma queue devenue deux jambes séparées l'une de l'autre. Lorsque je retournai à l'eau, ma queue de poisson réapparue et je continuai mon chemin jusqu'ici. C'est depuis ce jour que je compris que ma transformation en Sirène avait un lien avec le contact ou non de l'eau.

Après une longue journée de vas et viens dans cette nouvelle ville, je retournai chez moi. J'avais appris le chemin par cœur pour me rendre chez moi, grâce à des repères précis. À mon retour, il faisait presque nuit. J'ouvris les rideaux du salon pour avoir une vue sur la plage et je tamisais les lumières pour m'asseoir confortablement avec un bon roman et un thé aux algues. Au bout d'une heure, je me surpris à cogner des clous et je fermai mon livre pour aller retrouver mon lit douillet. La fatigue avait pris mon corps de force et je m'endormis dans les secondes qui suivirent.

Au lever du jour suivant, je me réveillai dans un sursaut épouvantable. Je venais de faire un cauchemar troublant. Mon cœur pompait à mille à l'heure et mon dos était plein de sueur. Je me levai, prit ma serviette de bain et je me fis couler un grand bain d'eau chaude. C'était le seul moyen que j'avais pour me laver, car avec une queue de poisson, la douche était à exclure. L'eau était agréablement bonne et je me détendis doucement, en me remémorant les éléments de mon rêve.

Dans celui-ci, je parcourais les rues de ma nouvelle vie. Tout allait parfaitement, autant dans mes rencontres que dans les lieux que je visitais. Je rencontrai des personnes sympathiques qui me faisaient découvrir quelques coins de cette ville et à mon retour chez moi, je croisai un homme identique à celui que j'avais tué après mettre pris d'amour pour lui. J'étais troublée par la vue de celui-ci qui me regardait encore avec cette passion du premier jour. Mon coeur se mis à battre à tout rompre et je vis Sirèna qui me fixait avec un sourire victorieux. Elle S'approcha de nous et elle embrassa l'homme devant mes yeux et l'emporta avec elle. C'est ainsi que je me réveillai en surcot de colère face à ce geste. Le revoir se faire tuer me brisa le coeur encore une fois.

Une fois mon bain fini, je laissai l'eau descendre de niveau dans le bain pour commencer à me sécher. Graduellement, les écailles de poissons laissèrent place à de la chair humaine; lisse et uniforme.


Dernière édition par Miss Angel le Sam 14 Fév - 0:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Angel
Admin
avatar

Date d'inscription : 27/11/2013
Messages : 40

MessageSujet: Re: La Sirène des Caraïbes - Chapitres Par Miss Angel   Ven 29 Nov - 18:33

°Oo. Chapitre 4 .oO°
En construction...
...

« ... »

...

« ... »

...

« ... »

...  
À Suivre... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Sirène des Caraïbes - Chapitres Par Miss Angel   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Sirène des Caraïbes - Chapitres Par Miss Angel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10 raisons de ne pas jouer Blood Angel ?
» Lil'Miss de Mattel
» Miss NRJ Nouvelle Calédonie 2010
» (maternité amie des bébés - LHAB) Miss Hannah (part 2)
» miss lilou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entre deux mondes :: Autres Sections :: Section Histoire-
Sauter vers: